Les Amis du Bus des Femmes

Accueil Prostitution Les Assises de la prostitution

Assises de la prostitution

Chaque année, les associations communautaires de santé organisent des « assises de la prostitution » afin d’échanger sur l’avancée des droits des personnes prostituées.

Cette année, les Assises de la prostitution sont organisées par le Collectif Droits et Prostitution et auront lieu le 1er juin 2012 à la Mairie du 10ème arrondissement de Paris.

Consultez le programme des assises 2012.

En 2011, le collectif Droits et prostitution, le Strass et l'association Cabiria ont organisé les assises de la prostitution à Lyon.

 

Compte rendu du groupe de travail des Assises 2011:

«  1 – Travailleuses du sexe : actrices de la prévention du VIH auprès de nos clients.

Nous avons échangé sur notre rôle dans la prévention du VIH et des IST auprès de nos clients et sur le soutien que peuvent nous apporter les associations. Nous avons réfléchi aux conséquences de la pénalisation des clients sur nos pratiques quotidiennes et sur la santé publique.

2 – Exercer dans la rue : répression, violences, solidarité...

Nous avons échangé sur les dégradations de nos conditions de travail dans la rue, sur l’augmentation des violences et de la répression. Nous avons parlé également des moyens d’améliorer ces conditions de travail en prenant appui sur la solidarité entre les travailleuses du sexe.

3 – Exercer sur Internet : violences, répression, solidarité...
 
Nous avons échangé sur nos conditions de travail sur Internet, sur la répression et les violences qui nous visent, ainsi que sur les solidarités et les actions que nous mettons en place pour y faire face.
 
4 – Solidarité dans le travail du sexe : nos pratiques et nos luttes.
 
Nous avons abordé les formes de solidarité que nous pratiquons, que ce soit au sein de petits groupes ou à plus grande échelle, entre travailleuses du sexe françaises et migrantes, à un niveau local ou national.
Nous avons réfléchi aussi aux freins à notre solidarité, notamment à la loi sur le proxénétisme de soutien, et à ce que nous pouvons changer.
 
5 – Le STRASS, syndicat du travail sexuel, où en sommes-nous ? 
 
Créé en 2009 lors des Assises de la Prostitution, le STRASS lutte pour la dépénalisation du travail sexuel, pour la liberté et pour les droits de tout-e-s les travailleuses et travailleurs du sexe, qu’elles-ils exercent dans la rue ou sur Internet, dans un secteur réglementé (striptease, pornographie) ou non (prostitution). Le STRASS recense actuellement 300 adhérente-s. Nous avons fait le bilan de deux ans d’actions et avons réfléchi à l’avenir du syndicat.

6 – Accès aux soins et travail du sexe : difficultés et perspectives.

L’accès aux soins en France est censé être universel. Pourtant, quand on est travailleur ou travailleuse du sexe, migrant-e, transsexuel-le... des obstacles existent. Nous avons abordé les difficultés que nous rencontrons au quotidien et qui limitent notre accès aux soins, ainsi que les perspectives d’action. 
 
7 – Les violences et les moyens d’y faire face.
 
Nous avons échangé sur les différentes violences (physiques, morales, institutionnelles...) qui nous sont faites et sur les moyens d’y résister : autodéfense, solidarité, dépôt de plainte, action auprès des services de police...

8 – Les lois, nos droits.
 
La loi sur le racolage de 2003, les différents arrêtés municipaux interdisant la prostitution ou le stationnement de nos camionnettes entravent notre droit à exercer notre activité dans des conditions correctes. Après un rapide état des lieux des lois concernant la prostitution, nous avons échangé sur les moyens de lutter ensemble pour défendre nos droits et les faire respecter.
 
9 – Accès au logement : difficultés et perspectives.
 
Nous rencontrons de nombreuses difficultés pour accéder à un logement (absence de feuille de paie, loi sur le proxénétisme hôtelier...). Nous avons échangé sur les actions à entreprendre pour lutter contre cette discrimination.
 
10 – Pénalisation des clients ou prohibition de la prostitution ? Comment nous organiser pour résister?
 
La pénalisation de nos clients est un sujet brûlant d’actualité et porté par une grande partie de politiques. Loin de nous protéger, cette mesure risquerait de nous confiner dans la clandestinité et dans la précarité. Notre opinion doit être prise en compte et entendue, et nous avons réfléchi à des actions concrètes à mettre en œuvre pour alerter les pouvoirs publics, les élu-e-s et l’opinion publique afin que ce projet soit abandonné. ».

Vous pouvez également télécharger les « Actes des assises de la prostitution 2009 » en format pdf.

 


Les amis du Bus des Femmes

58 rue des Amandiers
PARIS 75020

busdesfemmes.abdf@gmail.com
Téléphone : 01 43 14 98 98
Fax : 01 43 14 91 73

Accès:
Père Lachaise (lignes 2 et 3)

HORAIRES D'OUVERTURE DU LOCAL:
Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h
Fermé le mardi après-midi à partir de 13h30
Fermeture le vendredi à 17h